ES Thaon Gymnastique

Circulaire pétition nationale

Cliquer ici pour visualiser la version en ligne disponible sur le site internet de la Fédération Française de Gymnastique.


1. Malgré l'obtention des JO 2024, le sport a du mal actuellement à être un enjeu fort pour notre pays.

Après l'obtention en septembre 2017 de l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024, le mouvement attendait un élan en faveur du sport pour accompagner ce succès. Au lieu de cela, il a dû subir de plein fouet la diminution des aides à l'emploi et du CNDS territorial.

La déception aurait pu être adoucie si les perspectives 2019 s'étaient annoncées plus clémentes. Mais visiblement et malgré les travaux positifs entre les principaux acteurs (l'Etat, le mouvement sportif, les collectivités et le secteur marchand) qui aboutiront à la création d'une agence spécifique et une gouvernance partagée, le sport a du mal actuellement à être un enjeu fort pour notre pays.


2. Le sport et la gymnastique participent à l'évolution de la société

Pourtant, les 180 000 associations affiliées aux fédérations sportives (dont les 1500 clubs de la Fédération Française de Gymnastique), accueillent les jeunes et moins jeunes, leur proposent des activités de loisirs ou de compétition, les accompagnent dans leur progression, leur permettent de se former en qualité de de juge, de dirigeant, d’entraîneur ou d'animateur.

Ce faisant, nous sommes engagés dans la société française et participons à l'éducation des jeunes, au développement du lien social entre les uns et les autres, à l'évolution de la santé des français, à la création d'économie et de développement local ainsi qu'au rayonnement de la France à l'International.


3. Une pétition pour des moyens à la hauteur des enjeux et de l'engagement des acteurs sportifs

Aussi, c'est pour demander que le mouvement sportif bénéficie de moyens à la hauteur de ses apports humains, économiques et sociétaux que nous devons tous ensemble nous mobiliser pleinement et fortement, pour assurer le succès de cette pétition nationale. Plus il y aura de signatures, plus cela renforcera la Ministre des sports dans son rôle au sein du gouvernement. Cela donnera des moyens aux Parlementaires pour défendre, à leur niveau, le mouvement sportif ainsi qu'à celles et ceux, qui sont en charge des sports au sein de la région, du département, de la commune ou des communautés de communes.

Le texte de la pétition ci-dessous, s'est voulu court et consensuel pour permettre à chacun d'entre vous de signer et faire signer un maximum de personnes issues du club ou dans sa proximité.

Le moment est venu de montrer à travers notre mobilisation que le sport compte et qu'il doit être soutenu pour pouvoir compter de plus en plus. Nous serons regardés attentivement tout au long des jours qui viennent et en particulier en ce week-end de lancement puisque la pétition sera officiellement ouverte le vendredi 21 septembre à midi, sur le site www.franceolympique.com. Dès cette date, connectez-vous, signez, partagez, et faites signer la pétition.

Comptant sur votre mobilisation, je vous adresse, Madame la Présidente, Monsieur le Président, mes meilleures salutations sportives.

James Blateau, président